Un sujet d’article à aborder ?

On vous donne la parole ! Envoyez-nous un petit message via ce formulaire et nous étudierons votre demande d’article. Merci d’avance ❤️

    Fb. In. Tw. Be.

    Sommeil de bébé : qu’est-ce que la méthode 5-10-15 ?

    Non il ne s’agit pas d’une méthode pour apprendre à compter les moutons. Mais pas loin quand même puisque l’objectif de la méthode 5-10-15 est d’accompagner bébé vers un endormissement autonome. Puisqu’un lardon endormi, ce sont des darons épanouis, intéressons-nous à cette recette qui semble si miraculeuse.

    Le saviez-vous ? La méthode 5-10-15  est aussi appelée “sleep training” ou « méthode d’attente progressive. »

     

    La méthode 5-10-15 : le principe

    Pour réussir votre 5-10-15 (qui n’a strictement rien à voir avec un 5 à 7 précisons-le), suivez scrupuleusement la recette suivante.

    Au niveau des ingrédients : il vous faut un bébé et un lit.

    Ensuite, suivez les étapes suivantes :

    1- Déposez le bébé dans le lit, couvrir très généreusement de bisous ses joues rebondies et saupoudrer de caresses. Bien entendu, lui glisser son Nin-Nin préféré entre les bras pour plus de réconfort. Partez et laissez mariner 5 minutes.

    2- 5 minutes plus tard, revenir pour saupoudrer de nouveau de caresses. Laissez mariner de nouveau, cette fois 10 minutes.

    3- Lorsque les 10 minutes sont passées, recommencez. Désormais, laissez mariner bébé 15 minutes entre deux saupoudrage de caresses.

    Bien entendu, si bébé dort comme un ange, inutile de revenir lui caresser le front toutes les 5-10 et 15 minutes (sauf si ça vous fait plaisir), arrêtez-vous à l‘étape 1.

    Cette méthode a pour vocation a rassurer un petit qui pleure tout en lui montrant que l’éloignement des parents n’équivaut pas à un abandon.

     

    Les erreurs à éviter dans l’application de la méthode 5-10-15

    Hélas, parfois, vous appliquez une recette et ça ne fonctionne pas. Four pas assez chaud, mauvais dosage, une erreur, et c’est raté !

    Quelles sont les erreurs à éviter lorsque vous appliquez la méthode du  “sleep training” ?

    • ne cédez pas un soir en prenant votre enfant dans les bras mais pas le lendemain ;
    • ne restez pas longtemps dans la pièce, seulement jusqu’à ce que l’enfant s’apaise ;
    • ne confondez pas pleurs simples et pleurs de douleur : veillez à ce que votre enfant soit en bonne santé avant de le laisser pleurer ne serait-ce que quelques minutes.

     

    Recette miracle ou à éviter ?

    Pour autant, cette méthode est controversée. En effet, de nos jours, il est de plus en plus accepté que laisser pleurer un enfant n’est pas bon pour son développement.

    Par exemple : une étude de l’université de Notre-Dame-du-Lac dans l’état de l’Indiana, réalisée par des scientifiques et psychologues sur plus de 600 adultes a montré que ceux qui ont été câlinés et pris en charge par leurs parents à chaque pleur présentent bien moins de troubles anxieux et une meilleure santé mentale que les autres.

    Si vous souhaitez tester cette méthode, attendez au moins que votre enfant ait atteint l’âge de un an pour éviter, autant que possible, de créer un risque de stress chez lui. En effet, les 6 premiers mois suivant l’arrivée de votre marmot sur Terre sont ceux pendant lesquels il a le plus besoin de vous. Ce sont les mois les plus essentiels pour créer des liens affectifs ensemble. Le temps où il se détachera de ses « vieux » viendra bien assez vite 😅 !

    Le mieux pour ne pas faire de bêtise est de prendre conseil auprès de votre pédiatre mais aussi de respecter les besoins de votre enfant. Ils n’ont pas tous les mêmes !

    Partagez cet article !
    You don't have permission to register