Un sujet d’article à aborder ?

On vous donne la parole ! Envoyez-nous un petit message via ce formulaire et nous étudierons votre demande d’article. Merci d’avance ❤️

    Fb. In. Tw. Be.

    Qu’est-ce que la « nuit de Java » et comment s’y préparer ?

    Rien à voir avec vos soirées étudiantes si ce n’est pour la nuit blanche. Ça va swinguer, mais pas sûrs que vous dansiez. Quelle musique passe-t-on pendant la nuit de Java ? Principalement des cris de nourrissons. Bref, préparez-vous, ça ne va pas être de tout repos. La nuit de Java survient chez les bébés tout juste nés. En quoi consiste cette fameuse nuit de Java et quand se produit-elle exactement ?

    Qu’est-ce que la nuit de Java ?

    Bébé vient de venir au monde. Vous planez encore. Papa de bonheur, maman parce qu’elle est shootée aux hormones. Vous êtes encore sous le choc de ce petit miracle, à répéter en boucle « C’est nous qui avons fait ça ? », les yeux humides. Et puis bébé est si calme, vous avez de la chance ! Mouais. Ne soyez pas trop optimistes parce que… la nuit de Java arrive ! Celle-ci survient à la deuxième ou troisième nuit suivant l’accouchement. Après avoir bien récupéré pendant 24 à 36 heures, Junior va probablement connaître une nuit d’agitation intense. C’est comme s’il réalisait qu’il était sorti de son jacuzzi mais n’avait aucune idée d’où il avait bien pu atterrir. Imaginez que l’on vous tire de votre lit et que vous vous réveilliez dans un vaisseau spatial, des lumières vives dans les yeux entouré d’extra-terrestres ? En gros : c’est la panique !

    Le saviez-vous ? En Angleterre, on parle plus volontiers de «syndrome de la seconde nuit».

    Comment se préparer et gérer la nuit de Java ?

    Première règle : profitez bien de votre première nuit pour vous reposer en vue de la redoutable nuit de Java. Vous avez toute la vie pour regarder votre lardon dormir (enfin après 18 ans, c’est creepy quand même) ! Lorsque bébé va commencer à s’agiter intensément et à vous solliciter sans s’arrêter, c’est parce qu’il aura un besoin extrême d’être rassuré. Pour commencer, abandonnez l’idée de faire une nuit de 10 heures. Ensuite, adoptez tous les moyens pour lui faire sentir votre présence : le peau à peau avec sa daronne et son daron, la tétée (il va beaucoup la réclamer), la promenade dans les bras et les petits mots doux avec Papa histoire de faire connaissance. Tous les bébés passent par là, c’est biologique et ça n’a rien à voir avec vous. Non vous n’êtes pas de mauvais parents. Il vaut toutefois mieux être averti pour pouvoir y faire face, car comme dit le fameux dicton « Un parent averti peut en cacher un autre ! » (comment ça c’est pas ça ?)

    Et vous, vous l’avez gérée comment cette période ? Etiez-vous au courant ?

    Partagez cet article !
    You don't have permission to register