Un sujet d’article à aborder ?

On vous donne la parole ! Envoyez-nous un petit message via ce formulaire et nous étudierons votre demande d’article. Merci d’avance ❤️

    Fb. In. Tw. Be.

    4 idées reçues sur les couches lavables !

    Avant la naissance de bébé vous étiez un écologiste passionné ? Plutôt parcourir l’Ardèche en monocycle plutôt que de monter dans un avion ? Du genre à avoir un lombricomposteur dans votre studio ou des toilettes sèches au fond de votre jardin? Et voilà que Junior est arrivé, cet espèce de vase-communicant qui rejette tout ce qu’il mange, nécessitant un budget couches équivalent au PIB du Luxembourg chaque mois. Et une empreinte carbone équivalente. Ce n’est pourtant pas une fatalité ! Vous pouvez continuer d’être ces super-darons et daronnes de l’environnement grâce aux couches lavables.

    Le saviez-vous : Un enfant c’est environ 4500 couches jetables, soit 2000€ et 1 tonne de déchets mettant environ 500 ans à se dégrader.

    Elles sentent mauvais

    Par rapport à une couche jetable, la couche lavable ne sent pas plus mauvais, au contraire. Il suffit d’équiper la couche de bébé d’un voile de protection biodégradable pouvant être jeté dans les toilettes voire composté, vous pouvez ensuite les stocker 2/3 jours avant lavage. De quoi sauver les ours polaires et votre odorat !

     

    C’est compliqué de laver une couche

    Vous mangez avec des assiettes en carton et des couverts en plastique à tous les repas pour éviter de laver la vaisselle? Et non, car vous avez un lave-vaisselle ! Pour la couche c’est pareil. Vous pouvez rincer rapidement la couche après le change mais ce n’est même pas obligé, puis les laver à 40°C. Oui c’est plus chiant de laver que de jeter, mais appuyer sur le bouton de la machine à laver, on vous jure que c’est pas sorcier.

     

    Ce n’est pas hygiénique

    Vous jetez vos caleçons une fois les avoir porté ? Ben non. Un lavage long à 40° voire 60° pour être certain de dégommer tous les germes et les bactéries, et le tour est joué.

     

    C’est un retour arrière

    Votre grand-mère utilisait sans doute des couches lavables, tandis que votre mère était passée au couches jetables. Pourtant, et il va falloir s’y faire, le tout jetable c’est démodé. Aujourd’hui on achète en friperie, on compost, on recycle. Et on utilise des couches lavables ! D’autant que les couches d’aujourd’hui sont des concentrés d’innovation. Et si en plus on vous dit que vous faites des économies ? Avouez qu’on préfère s’offrir des bières en terrasse plutôt que des couches, non ?

    Partagez cet article !
    You don't have permission to register